Belotte ou Belote ?

Belotte ou Belote ? Les secrets de votre jeu de carte préféré

Vous vous êtes-vous déjà interrogé sur l’origine de la belote ? Nous vous proposons aujourd’hui une courte présentation historique et étymologique de ce jeu qui vous passionne tant.

Trois légendes entourent l’origine de la belote. Pour certains elle serait apparue dans les cafés parisiens grâce aux diamantaires hollandais immigrés des Etats Unis. D’autres pensent qu’elle est l’œuvre d’un certain Belot. Un vieux jeu pratiqué en Alsace et nommé « Bel Atout » serait la troisième origine possible de la belote.

Si historiquement on n’a jamais trouvé de trace d’un Monsieur Belot , on peut s’appuyer sur une certitude : un siècle avant nous, les Hollandais jouaient au Klaverjassen, jeu similaire à notre belote actuelle, et l’ont répandu jusqu’en Alsace.

Si on se penche sur l’étymologie de « belote », on peut s’interroger sur le terme « la belle » qui » désigne aux cartes soit une couleur privilégiée, soit une carte privilégiée. Poursuivons notre analyse, la terminaison « ote » d’un mot permet de diminuer le sens du mot. Mais pourquoi affaiblit-on ce mot ? Tout simplement parce que dans un jeu de carte classique, la belle est généralement « l’as » ou « le roi » et que à la belote, la « belle » est une carte d’un rang plus modeste ! On pourrait donc traduire grossièrement belote par « petite belle ».

Belote ou Belotte ? Combien d’entre vous ont déjà écrit belote avec deux « t » soit belotte ? Ne rougissez pas, car encore au milieu du XXe siècle cette orthographe était la bonne. Ce n’est que plus tard que le deuxième « t » a disparu d’une façon obscure…