Avec l’intention de couper, n’entamez pas atout !

Petit conseil du jour : si vous êtes partenaire du preneur et que vous avez l’intention de jouer la coupe, n’entamez pas atout.

En effet, si vous choisissez d’entamer atout, votre partenaire peut poursuivre dans la voie que vous lui avez suggéré et vos chances de coupes tombent à l’eau.

Supposons les mains suivantes, on joue Atout Pique :

Si Sud entame atout, Nord va être tenté de jouer son Valet, son 9, puis son As de Cœur, et un autre tour de Cœur pour affranchir sa dernière carte.

Ci-dessous l’illustration des jeux au quatrième pli :

Le 8 de Cœur de Nord s’est affranchi lorsqu’il a joué ce second tour de Cœur. Ensuite, Est joue son As de Trèfle et Nord coupe, et se retrouve avec la main suivante :

Il va alors jouer son 8 de Cœur (maitre), son As de Carreau, et donnera le dernier pli aux adversaires.

Evitez l’entame à Atout !

Recommençons donc depuis le début et supposons que Sud a entamé le jeu avec son Valet de Cœur.

Voici le déroulement du premier pli :

Nord comprend que son partenaire a entamé cette couleur dans l’espoir de le couper au second tour. Il doit alors jouer le jeu de son partenaire, en rejouant la couleur (le 7):

Sud va alors jouer son 9 de Carreau, car il ne connait pas encore la situation des trèfles.

Nord, en voyant les cartes qu’il a en main, sachant que ce 8 de Cœur est maitre, sent le capot possible si le 10 de Carreau n’est pas derrière lui Il tente alors l’impasse en jouant le Roi. Le pari est réussi, il encaissera ensuite trois tours d’atouts, le 8 de Cœur, et l’As de Carreau. Le camp Nord – Sud a, de cette manière, gagné le contrat, avec le bonus du capot.

Tagged